La Vie est Belle à Toulon et dans le Var !

À environ 2h de Nice, j’ai beaucoup beaucoup aimé ma vie à Toulon. Avant mon exil de quelques années dans le Sud-Est, les commentaires sur Internet m’avaient fait frémir (saleté, rues mal famées). Or j’ai découvert pour ma part une petite ville très agréable à vivre où je me suis bien amusée. 

La vie avec les locaux à Toulon

Je n’ai pas une opinion très arrêtée sur les purs « locaux », à Toulon, car j’ai très vite fait partie d’un groupe très hétérogène de copains et de collègues, venant de toute la France, entre monde associatif et travail. Entre nos soirées jeux et théâtre, j’ai rencontré des gens très sympathiques, dont une minorité de locaux. Les Varois que j’ai côtoyé étaient vraiment charmants, dans l’ensemble.

Toulon est-elle une ville raciste ?

Parmi mes connaissances, qu’ils soient Varois ou d’autres régions (!), certaines personnes tenaient, parfois, des propos franchement xénophobes, racistes. Je dirais qu’ils se lâchaient plus volontiers qu’en Bretagne, dont je suis originaire. Rien de surprenant puisque le Sud-Est vote très à droite, comme tout le monde le sait. Sans doute que cela décomplexe certain.e.s expatrié.e.s. Par ailleurs, Toulon est tombée, un temps, aux mains du Front national (1995-2001)… et s’en est mordu les doigts ! L’élu FN avait considérablement endetté la ville.

Globalement, j’ai beaucoup beaucoup aimé mes relations sociales, du côté de Toulon, propos xénophobes mis à part. Cependant, je ne sais pas si j’aurais osé m’installer définitivement dans une région où le vote FN marche très fort.

Que dire sur la mentalité dans le Var ? 

Dès que l’on évoque le Sud-Est, on cite très vite (en tout cas dans le « Nord » de la France), la mentalité des sudistes. 

Personnellement, j’ai bien vu plus d’exubérance, au premier abord, que « dans le Nord ». J’ai aussi constaté plus d’impatience ou de « mauvais caractère », de la part des gens. Ceci dit, j’ai constaté cela aussi bien chez de vrais Varois que chez des Parisiens, Bretons, etc., expatriés dans le Var, depuis 1 an ou 10 ans.

Je n’ai pas vraiment pâti de la « mentalité varoise ». Ceux expatriés du côté de Cogolin, Fréjus ou Draguignan ont sans doute une autre opinion que la mienne. Par ailleurs, près de Toulon, je faisais partie d’une association de théâtre d’improvisation, et l’ambiance y était très conviviale, assez mature (âges hétérogènes).

J’ai beaucoup plus ressenti la fameuse mentalité sudiste dans les Alpes-Maritimes, même si j’ai fini par rencontrer des gens très sympa.

C’est plutôt à Nantes, « dans le Nord », à ma très grande surprise, que j’ai, pour ma part, très vite rencontré des gens froids, très obtus, pédants. Effet glacial garanti ! Quelle curieuse ambiance ils savaient installer dans certains groupes de théâtre d’improvisation. Il s’agissait sans doute quelques aspirants comédiens ratés et frustrés. Leur mentalité m’a dégoûtée, bien plus que celle du sud. Dur de généraliser, donc. 

Gare de Toulon
Gare de Toulon

Toulon, une ville moche ?

On dit souvent de Toulon que c’est une ville moche. Je dirais que c’est faux ! Toulon est une fausse moche ! 

D’abord, vivre à Toulon, c’est … une promesse de soleil et de chaleur. Bon, d’accord, on va moins l’aimer l’astre solaire avec le réchauffement climatique catastrophique qui se précise. Néanmoins, il y a quelques années, j’ai beaucoup beaucoup apprécié d’habiter dans une ville baignée par le soleil presque toute l’année. C’est bon pour le moral ! 

Le centre-ville, les bâtiments sont plutôt mignons, à part quelques faux chefs-d’œuvre de béton ou des étalements de goudron incongrus et dégueulasses, ici et là. J’ai trouvé que certains coins étaient sales, mais pas plus qu’à Paris qui est une poubelle et un cendrier géant, et bien moins qu’à Marseille.

J’ai beaucoup profité du port, pour boire des verres ou manger des glaces avec des copains. Toulon, c’est quand même une des plus belles rades d’Europe.

J’ai adoré aller me baigner, sur les plages du Mourillon, entourées de pelouses ombragées, de petits restaurants et de parkings gratuits. C’était un vrai plaisir que de vivre dans une ville à taille humaine, où on pouvait tout faire à pied ou à vélo.

Il y a de beaux points de vue à découvrir, sur la ville, notamment du côté du Mont Faron que l’on peut rejoindre en téléphérique. 

J’ai vite eu connaissance de quelques petits paradis secrets, à quelques rues de chez moi, où l’on pouvait se baigner, admirer la Méditerranée tranquillement.

Coin secret pour se baigner à Toulon
Coin secret pour se baigner à Toulon

Le bateau ne coutait que 2 euros, pour se rendre à la Seyne-sur-Mer, depuis le port de Toulon. 

Je vivais dans une très belle location, retapée à l’arrache, par un couple de turcs qui se détestaient. Quoi qu’il en soit, j’ai adoré mon logement, pourvu d’une généreuse terrasse. Il était exposé nord, et c’était très bien presque toute l’année, vu la chaleur.. Je vivais beaucoup sur ma terrasse, avec les ami.e.s que je m’étais fait et des chats 🙂 

Belle vie de chats à Toulon
Ma terrasse et mon chat d'adoption à Toulon
Vie de pas chat à Toulon
Certaines savaient se montrer plus persuasives que d'autres...
Passion chats dans le Var
Le Var et ses villes à chats

Toulon est-elle une ville dangereuse ?

Il y a forcément des quartiers à éviter. On me décrivait le port comme un lieu mal famé, le soir.

De mon expérience, encore une fois, pour moi qui me déplaçais volontiers en vélo, je n’ai jamais eu à craindre quoi que ce soit, du côté du Mourillon, dans le centre-ville ou au port. 

Le Var et ses paysages magnifiques

J’aurais dû appeler ce passage « les très bons côtés de la vie dans le Var ». Bref.

On profite, dans le Var, de paysages plus naturels, plus sauvages que dans les Alpes-Maritimes.

Le Var compte pleinnn de jolis petits villages qu’on adore explorer : 

  • Tourtour, le beau village dans le ciel de Provence !
  • Trigance, beau village médiéval !
  • Cotignac et ses maisons troglodytes, percées dans la falaise !
  • Sillans-la-Cascade

Toulon, proche de bien des merveilles

Toulon est à 2h des Gorges du Verdon (Moustiers ou Castellane) !

Perdue dans les vignes varoises
Perdue quelque part dans les vignes varoises

Habiter dans le Var, c’est faire un tour au large de Hyères, à Port-Cros, à Porquerolles (depuis la presqu’île de Giens).

Un tour à Porquerolles
Balade à la journée à Porquerolles

Le Var, c’est… les calanques, du côté de Cassis ou de Marseille… à environ 1h30 de route !

Un petit tour vers Cassis ou Sormiou…

Promesse d’après-midis au paradis…

Route des Crêtes entre Toulon et Marseille
Route des Crêtes entre Toulon et Marseille

Nostalgie totale de la calanque de Figuerolles, du côté de Cassis. 

Après-midi très agréable à la calanque de Figuerolles
Après-midi très agréable à la calanque de Figuerolles
Longue marche assoiffante jusqu'à la calanque de Sormiou
Longue marche assoiffante jusqu'à la calanque de Sormiou
Et vous, que dites vous sur votre vie dans le Var ? Voyages en Europe

Laisser un commentaire