Randonnée en Écosse : la « Lost Valley » à Glen Coe

La randonnée de Glencoe (Coire Gabhail, littéralement « the hidden valley »), la balade plus connue des Highlands écossaises en vaut-elle la peine ? Oui ! Départ imminent pour cette balade plutôt facile et peu risquée, dont le départ se fait sur les sentiers de randonnée des Three Sisters, trois impressionnantes montagnes qui cachent des paysages renversants !

Randonnée de la Lost Valley à Glencoe

J’avais lu pas mal de choses, sur différents blogs, à propos de la chouette randonnée de Glencoe, mais pas grand-chose sur la direction à prendre pour y accéder.

Il est vrai que lorsqu’on arrive dans la vallée de Glencoe, ce trail n’est pas clairement indiqué. En effet, la « Three Sisters Walk », l’un de ses nombreux surnoms, reste « cachée », car le chemin qui y mène n’est pas vraiment balisé. Avec mes acolytes, nous nous sommes donc rendus au Visitor Centre, afin de nous renseigner.

Visitor Center, Glen Coe

Comment trouver son chemin pour The Hidden Valley ?

Je demandais une carte afin que nous puissions voir où trouver le départ de la randonnée, et où nous arrêter en voiture. L’employée qui nous reçut, au Visitor Center, me mit en garde sur les dangers de cette balade.

La curiosité étant plus forte que le reste, nous avons tout de même cherché le départ de la randonnée. Voici quelques indications, pour toi aussi, randonneuse/randonneur invétéré.

Coordonnées GPS du départ pour la Lost Valley

Les plus geeks noteront les coordonnées GPS suivantes :

56°40’03.7″N 4°59’11.4″W (56.667700, -4.986500)

D’autres préféreront les indications suivantes :

  • Lorsque vous arrivez au parking, vous verrez une table d’orientation.
  • Prendre le sentier sur la gauche. Vous devriez arriver assez vite jusqu’à un escalier métallique.
  • Pour des informations détaillées en anglais, c’est ici.
Départ pour la Hidden Valley, Glen Coe
Départ pour la Hidden Valley, Glen Coe
Verte Écosse (Glencoe)
Verte Écosse (Glencoe)
Contemplation le long du chemin

La randonnée jusqu’à la Hidden Valley est-elle dangereuse ?

Le chemin peut sembler dangereux, si on est craintif et peu versé dans la marche, mais franchement, il n’y a rien de particulièrement périlleux.

C’est une balade accessible à n’importe qui, même aux moins sportifs, équipés de bonnes chaussures de marche (chemin humide et rocailleux).
Elle demande un peu d’effort physique, mais rien de difficile.

Mieux vaut savoir ceci, avant d’y emmener n’importe qui :

  • le sentier est étroit et n’est pas protégé, par endroits.
  • Certains passages sont risqués (escalade de rochers), mais ce n’est pas plus compliqué qu’ailleurs.
  • Le chemin comporte quelques risques de chute (chemin humide au bord d’un précipice, sans garde-corps).
  • Pour progresser, il faut traverser une rivière glacée. Soit vous progressez tranquillement sur les pierres de la rivière, soit vous ôtez vos chaussures. L’eau monte à mi-mollet, rien d’inquiétant.
Belles roches de Glencoe
En chemin pour la Lost Valley, Glen Coe

Après 1h30 de marche SEULEMENT (!), c’est l’heure de la contemplation et du repos !

On arrive dans un cirque qui rappelle…les Pyrénées. La vallée est vraiment impressionnante, magique.

Pour la petite histoire, les férus d’histoire écossaise apprécieront d’apprendre que c’est là que le clan Mac Donald de Glen Coe, qui fut successivement très puis très pauvre, cachait du bétail volé. Le vol de bétail entre clans était monnaie courante, à l’époque.

Hidden Valley, Glen Coe
Hidden Valley, Glen Coe
Campeurs de la Lost Valley, bien cachés

Il y avait peu de monde. Nous avons vu des campeurs. Je suppose que le camping sauvage est autorisé, si on ne laisse pas de déchets derrière soi.

Les marcheurs aguerris continueront depuis la Lost Valley jusqu’au sommet, Bidean nam Bian.

D’autres splendides randonnées autour de Glen Coe

Si vous restez à Glen Coe quelques jours, voici une autre randonnée, sympa, celle conseillée par le Visitor Centre : The Devil Staircase. Il s’agit d’une marche de 3 heures (9 kilomètres)

Ce surnom a désigne la série de zig-zags qui constituent la route sur laquelle on marche. Ce sont les soldats en charge de la construction du chemin qui ont donné ce surnom à la balade, en 1752. Comme on peut l’imaginer, ils peinèrent beaucoup à monter les matériaux qui servaient à paver la voie.

Chemin pour le Devil Staircase, Glen Coe

Vous mettez le cap sur Édimbourg ? Venez découvrir dès maintenant comment passer 4 jours inoubliables dans la capitale, et la liste des pubs à ne pas manquer !

Bon séjour dans les Highlands, et n'hésitez pas à partager vos impressions en commentaire - Voyages en Europe

Laisser un commentaire